10 avril 2007

Le boulet engagé

Très chers amis cyniques, bonsoir^^

Comme cela fait longtemps que je n’ai pas fait ma Connasse, je me suis dit que ce devait être maintenant, sous peine d’étouffer avec mon propre venin (pas très classe, vous me l’accorderez…). Bon, on va dire que je sature un peu médicalement (en plus il paraît que j’ai rrrrrien du tout – un poual de fer en rabe, c’est tout – mais dans ce cas, pourquoi je me sens pas bien, hein ? ahem, bon…) et j’ai vraiment la flemme de me remettre à écrire.

Donc pas de bol pour vous les enfants.

Alors dans la série des boulets, nous en avons vu quelques uns de très intéressants, et ce soir je m’en vais faire l’étude d’un boulet qui prolifère en ce moment : le boulet engagé.
Eh oui, dans cette période pré électorale que nous traversons (Ségolèèèèèèèèèène, Sarkooooo, Bayrouuuuuuuuuuuuuuu, Bovééééééééééééééé, toussa, toussa), il n’est pas rare que nous soyions forcés à avoir une conversation d’ordre politique. Je ne sais pas trop pour vous, mais moi je reste dilettante sur le sujet, j’ai mes opinions, je sais ce que je veux comme propositions, mais je ne tente pas de l’imposer aux autres, et puis très franchement, il n’y a pas pire que la politique pour fâcher les gens entre eux…

Bref… Comment reconnaître le « boulet engagé » ?

Oh, rien de plus simple, chers amis.

Tout d’abord, ce spécimen de boulet est une personne qui affiche ouvertement ses couleurs politiques, d’ailleurs les premiers signes distinctifs sont : un engagement permanent (le boulet est très souvent impliqué politiquement dans sa commune/sa ville/son quartier/son collectif de défenseurs des poubelles propres), une forte tendance à tout savoir avant tout le monde sur les décrets et lois en passe d’être appliqués, un besoin quasi irrépressible de convertir des gens à sa façon de penser, etc…

Ce boulet est d’ordinaire inoffensif, il suffit de lui dire de fermer sa gueule une ou deux fois, voire même de l’éviter (ça, c’est si on a pas envie de le froisser) et le boulet se calmera de lui-même.

Mais hélas (vous sentez le souffrance qui est mienne quand je dis « hélas » là ?), en période électorale, le boulet engagé devient dangereux, voire même incontrôlable !

Mes amis, attention si vous en connaissez un (et condoléances si vous en connaissez plusieurs)
A l’approche des élections, le boulet engagé devient une bête sanguinaire, prêt à tout pour vous rallier à son avis (voire même à son parti s’il s’agit d’un boulet très très lourd), et pour cela il peut faire beaucoup…

Il peut :
-Inonder votre boîte mail avec des spams tous plus indélébiles les uns que les autres.
-Vous noyer sous les prospectus qu’il – en bon boulet – est chargé de diffuser autour de lui.
-Vous saouler pendant des heures avec le programme de son candidat.
-Aller jusqu’à appeler votre famille pour lui infliger le même traitement qu’à vous (à ce propos, votre maman est-elle cardiaque ? Oui ? Alors conseillez lui de débrancher le téléphone !).

En bref, le boulet engagé est une sorte de boulet hibernatus, peu ennuyeux - voire même de très bon conseil – lorsque rien n’éveille son côté « engagé », mais qui devient enragé à l’approche des élections.

Peu de choses à faire dans ce cas, hélas (vous sentez la douleur qui est m… Quoi je me répète ? Ouais, ma gueule, c’est bon >_<).

Essayez de vous faire discret, et évitez le boulet jusqu’aux élections. Si malgré tout il vous coince, dites lui que vous attendez les débats (ne lui dites jamais que vous ne voterez pas pour son chouchou, vous vous exposeriez à des heures de diatribe destiné à vous faire changer d’avis).

Et si malgré tout cela, il ne vous laisse pas en paix, vous pouvez soit passer en mode autiste (ne pas écouter, vous isoler dans votre monde paisible et intérieur), lui dire très violement de fermer sa grande gueule de boulet (conseillé si le boulet est chétif et ne risque pas de vous en coller une), ou lui mettre un coup de boule (à éviter si vous voulez garder de bons rapports avec lui/elle).

Voilà, en espérant que cela vous a aidé.

PS : pensez quand même à aller voter, c’est important, mine de rien^^

Posté par BadAngel à 20:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires sur Le boulet engagé

    Françaises, Français, l'avenir de votre pays, c'est la conscience politique de ses habitants !

    Soyez engagés, ayez le geste propre, l'acte citoyen qui nous sauvera tous : une balle dans la tête de chaque candidat à la présidentielle.

    (mode connasse : off)

    Le jour où ils se décideront à proposer de vrais programmes et à arrêter la démagogie, on en reparlera, de l'engagement politique...

    Comme d'habitude on va voter pour le moins pire, quoi (le souci c'est que là, j'ai du mal à voir qui est le moins naze de tous -_-')

    Enfin, votez quand même, hein, c'est important, paraît-il. (si, si, j'y crois à ce que je dis, j'vous assure)

    Posté par Myschka, 12 avril 2007 à 02:07 | | Répondre
  • Ce que j'aime chez les boulets engagés, c'est leur graaaaaaande objectivité ! Tout ce que fais le candidat est paaaaaaarfait !
    Tu le sens bien venir quand tu écoutes des débats à la tv. Ils sont sages au début mais à un tournant tu sens vebir la petite phrase : "C'est pour ça que Bidule va nous sauver tous ! Il est le seul !"
    Ils ont tendance à prendre leur idole pour un super-héros.

    Posté par Taïs, 12 avril 2007 à 06:48 | | Répondre
  • A ne pas lire si vous avez (encore) des idéaux politiques

    Et bien, moi, je suis teeellement intéressée par le débat politique en france, surtout à l'approche des élections.... que je ne me suis même pas inscrite sur les listes electorales!! Ils pourront se mettre mon vote dans ... hein, tout le monde a compris, je crois?
    C'est fou ce qu'ils peuvent nous emmerder avec leurs débats télévisés à la con, interminables ("inter" étant superflu) et ennuyeux, où les candidats passent leur temps à éluder les questions, leur tracts de merde (pourquoi tuer tant d'arbres pour des papiers qu'on ne lit jamais?) et leur engagement politique de mes deux (se retrouver à l'élysée claquer du pognon sans compter et se la couler douce pendant 5 ans)... Pardon je m'égare et je deviens vulgaire, pardon à ceux et celle que mon langage châtié ennuie!
    Le jour où ils comprendront, tous ces handicapés de la réflexion, qu'élire un(e) nouveau(elle) président(e)ne transformera pas la France en un merveilleux pays où il fait bon vivre, sans chômeurs et où tous les étrangers, les femmes, les pauvres, les exclus etc... seront traités comme des êtres humains, on aura fait un grand pas! Ils proposent tous grosso merdo la même chose, se copient les uns les autres, et ne proposent rien de bien novateur....Seule Marie-Sègolène innove avec ses fautes de français. Par contre s'ils participaient à un concours de "jeunes talents comiques", alors là, je ne saurais pour qui voter. Sarko, haut perché sur ses talonnettes, et sa très convaincante imitation du fuhrer, la moustache en moins? Mouai Charlot a fait mieux à vrai dire...
    Ségo, son inamovible sourire et sa "bravitude"? Elle me fait penser au clown de "Ca" de Stephen King, je sais pas pourquoi, elle me fait peur...
    Le Pen, qui nous aura fait hurler de rire avec ses affiches de campagne, sur lesquelles figurent des jeunes magrébins souriants et épanouis, votant FN. Sans oublier son remarquable retournement de veste "oui je suis pour l'avortement" a-t-il dit lors d'un débat chez Arlette Chabot.
    Bayrou, "l'homme qui bégayait à l'oreille des poneys"? (cette expression n'est pas de moi, je rends un hommage silencieux à celui qui l'a inventée)
    "Osez Bové", la passionaria des OGm?
    Bref, le 22 avril, restez dans votre lit, jouez aux cartes, faites une sieste crapuleuse, mangez, buvez, mais surtout, n'allez pas voter!

    Posté par Mystic, 18 avril 2007 à 20:51 | | Répondre
  • Le problème, c'est que ne pas aller voter c'est laisser la place et plus de voix à des extrémistes qui eux, sont très motivés et iront voter.

    Je ne suis convaincue, réellement, par aucun candidat mais de tous les maux et bien, il faut juste essayer de choisir le moindre.

    Posté par Taïs, 19 avril 2007 à 07:09 | | Répondre
  • Hummm... J'aurais dû dire des boulets engagés qui vont sauver le monde par leur vote. ;p

    Posté par Taïs, 19 avril 2007 à 07:59 | | Répondre
  • Eh ouais, c'est quand même ça le plus tragique: on va voter pour le moins pire de tous.

    Quant aux boulets engagés, je pratique le phénomène depuis quelques mois au boulot, c'est lourd, vraiment.

    Posté par BadAngel, 19 avril 2007 à 08:18 | | Répondre
Nouveau commentaire